GVC 14-18

Le service de la garde des voies de communication en France pendant la Première Guerre mondiale

3e
Région Militaire

3e  Corps d'Armée

Plan de mobilisation août 1914

La 3ème région militaire - Calvados, Eure, Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime)


Carte de la 3ème région militaire avec mention des huit chefs-lieux de subdivisions militaires, ainsi que tracé des voies de chemins de fer principales.

D'après la carte de "répartition et emplacement des troupes de l'armée française", dressée par Ch. Lassailly, éditeur H. Le Soudier (Paris) 1901.

Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France ; accès à la carte complète sur gallica en cliquant sur l'extrait de carte ci-dessus.




Les chemins de fer couvrant la 3ème région militaire

La zone de la 3ème région militaire est entièrement desservie par le réseau des chemins de fer de l'ancienne compagnie des chemins de fer de l'OUEST.

Cette compagnie formée en 1855 par fusion de plusieurs compagnies existantes, est rachetée en 1909 par l'Administration des chemins de fer de l'Etat, le réseau est alors connu sous le nom de OUEST-ETAT.

D'après la "carte du réseau des chemins de fer de l'OUEST" , éditeur imp. Erhard frères (Paris) 1902.

Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France ; accès à la carte sur gallica en cliquant sur la carte ci-dessus.


Des extraits de cette carte constituent les fonds de cartes de toutes les cartes de détail ci-après sur cette page.


Le plan d'organisation du service de la garde des voies de communication (GVC)
de la 3ème région militaire, au moment de la mobilisation en août 1914


Le plan prévoit la surveillance et la protection par les GVC des axes ferrovières majeurs vers Paris :
  • la ligne Le Havre/Rouen/Mantes/Paris
  • la ligne Cherbourg/Caen/Lisieux/Bernay/Evreux/Mantes/Paris
  • un petit tronçon présent sur le territoire de la 3ème région militaire, au sud d'Evreux, de la ligne Granville/Argentan/Dreux/St-Cyr/Versailles/Paris
Deux lignes de jonction entre ces deux dernières lignes de chemins de fer sont également couvertes par les GVC :
  • la jonction Conches (près d'Evreux)/L'Aigle
  • La jonction Mezidon (entre Caen et Lisieux)/Argentan, pour la portion sur le sol de le 3ème région militaire
ainsi que la ligne Rouen/Amiens
Cinq groupes de GVC sont spécifiquement dédiés à la surveillance d'installations télégraphiques (T) :
  • un groupe à Bolbec pour la subdivision du Havre
  • un groupe à Dieppe pour la subdivision de Rouen Nord
  • deux groupes au sud de Rouen pour la subdivision de Rouen Sud
  • un groupe sur la ligne de chemin de fer Caen/Flers sur le territoire de la subdivision de Falaise.
Pour les sections de GVC affectées à la surveillance des rails, l'attribution des lettres de dénomination des sections n'est pas évidente.

Pour les subdivisions militaires comportant plusieurs sections l'ordre alphabétique semble être la règle d'attribution ( Le Havre : sections A & B / Rouen nord : sections A & B / Evreux : sections A, B & C / Caen : sections A & B).

Pour les subdivisions à section unique cette règle n'est pas observée puisqu'elles ne sont pas toutes désignées par la lettre A, j'émets, sous toutes réserves, l'hypothèse de l' attribution d'une lettre différente à chaque section unique dans l'ordre suivant :
  • A : Lisieux
  • B : Rouen Sud
  • C : Falaise (Cette section présente en outre la particularité d'avoir l'un de ses groupes rattaché à la subdivision de Lisieux)
  • D : Bernay

1ère Subdivision  
chef-lieu : BERNAY
département de l' EURE
régiment subdivisionnaire d'infanterie d'active (RI)
24
régiment d'infanterie territoriale (RIT)
17



organisation des GVC
zone surveillée
commune de localisation
effectif GVC
SECTION
D

46 km
chef de section à Bernay   592 hommes
ligne de MANTES à CHERBOURG - du km 129 au km 175








GROUPE
1
13 km
chef de groupe à Romilly-la-Puthenaye
182 hommes

du km 129 au km 142


postes :
 D-1-1 
2km 
Collandres (Collandres-Quincarnon)
20 hommes


D-1-2 1 km 850
Collandres (Collandres-Quincarnon) 20 hommes
dont chef du groupe 1  <<
D-1-3 250 m
Romilly-la-Puthenaye -GARE
13 hommes


D-1-4 1 km 900
Romilly-la-Puthenaye 20 hommes
un CLIC sur le
N° du poste
 inscrit ci-contre en blanc sur fond bleu conduit à la
 fiche détaillée du poste
D-1-5 2 km
Barquet
29 hommes
D-1-6 2 km
Grosley (Grosley-sur-Risle)
38 hommes
D-1-7 750 m
Grosley (Grosley-sur-Risle) 20 hommes
D-1-8 50 m
Grosley (Grosley-sur-Risle) 11 hommes


D-1-9 2 km 200
Beaumont-le-Roger
20 hommes







GROUPE 2
11 km
chef de groupe à Serquigny
122 hommes

du km 142 au km 153



postes :
D-2-1
2 km
Beaumont-le-Roger
20 hommes


D-2-2


20 hommes


D-2-3


20 hommes


D-2-4


31 hommes


D-2-5


29 hommes


D-2-6


20 hommes







GROUPE 3










D-3-1


29 hommes


D-3-2


20 hommes


D-3-3


20 hommes


D-3-4


41 hommes


D-3-5


20 hommes


D-3-6


20 hommes


D-3-7


20 hommes







GROUPE 4











D-4-1


20 hommes


D-4-2


20 hommes


D-4-3


20 hommes


D-4-4


20 hommes


D-4-5


13 hommes


D-4-6


20 hommes

page créée le 30 octobre 2013
sera mise à jour au fur et à mesure des mises en ligne des fiches de postes détaillées
mise à jour la plus récente le 24 novembre 2013

b

2ème Subdivision   chef-lieu : EVREUX
département de l' EURE
b
b

3ème Subdivision   chef-lieu : FALAISE
département du  CALVADOS
b
b

4ème Subdivision   chef-lieu : LISIEUX
département du  CALVADOS
b
b

5ème Subdivision   chef-lieu : ROUEN-NORD
département de la SEINE INFERIEURE
actuelle  SEINE MARITIME
b
b

6ème Subdivision   chef-lieu : ROUEN-SUD
département de la SEINE INFERIEURE
actuelle  SEINE MARITIME
b
b

7ème Subdivision   chef-lieu : CAEN
département du  CALVADOS
b
b

8ème Subdivision   chef-lieu : LE HAVRE
département de la SEINE INFERIEURE
actuelle  SEINE MARITIME
b








a
Agents des compagnies de chemins de fer avec lesquels doit se tenir en relation
: